une forêt A Saint Nazaire

Publié le par Natur-action

Photo-166.jpg

UNE FORÊT À SAINT-NAZAIRE !

 

Nous avons fait un constat : la disparition d'espaces verts, boisés et oxygénants s'est accélérée ces 10 dernières années dans la région nazairienne.

Et ce n'est pas fini !

Notre région est très attractive et la pression immobilière très forte sur l'ensemble de la CARENE, ce qui entraîne l'augmentation des transports individuels, les déchets, l'imperméabilité du sol.

De plus, nous nous trouvons dans une zone où sont implantées de nombreuses usines polluantes. Le département 44 est un des moins boisés de France.

Les études nous le montrent, l'action contre le réchauffement passera par un reboisement massif, en effet les arbres absorbent le Co2 et créent ainsi des puits de carbone.

Le grenelle de l'environnement et les sommets climatiques préconisent l'utilisation du bois dans les constructions d'habitations et la fabrication de meubles.....

L'ONU a même proclamé 2011 année de la forêt.

Forts de ces constats, Nous lançons officiellement l'idée d'une forêt urbaine : Saint Nazaire, ses plages, ses chantiers, son front de mer et pourquoi pas sa forêt.

Saint-Nazaire freinerait ainsi sa consommation d'espaces naturels et conforterait son image de ville agréable, verte et soucieuse des générations futures.

 

 

 

Cette forêt favoriserait évidemment une qualité incontestable de l'air, de l'eau et du sol

Celle-ci deviendrait un habitat pour la faune et la flore, une zone de loisirs, de jeux, d'éducation, de sport.

On peut envisager une économie, non négligeable, qui découlerait de cette création (bois, tourisme, chantiers d'insertion, vente de produits, installation d'énergies renouvelables...)

On peut imaginer un pôle d'attraction avec une ferme pédagogique et éducative, un verger municipal, des terres en culture biologique, un conservatoire d'espèces menacées, un arboretum, centre équestre, ruches...

  •  

Au-delà de ces vertus, il y a le facteur d'émotion saine que peut procurer cette nature près de la ville et le facteur esthétique de la forêt, le plaisir de la vue et des autres sens.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U

Au Coulvé-Québrais il y a suffisamment de place pour faire une forêt....


Répondre